#Nourrir

Les céréales au cœur de l’alimentation de demain

Partagez cet article

Base de l’alimentation humaine et animale depuis des siècles, les céréales sont aussi tournées vers l’avenir pour répondre à l’enjeu de nourrir plus d’humains sur Terre. En quoi la culture de céréales s’inscrit-elle dans les défis d’aujourd’hui et de demain ?

Bien nourrir les hommes et les animaux

Les céréales apportent de nombreux bénéfices : glucides, fibres alimentaires, protéines, vitamines, minéraux et oligo-éléments. Blé, orge, sarrasin, millet, riz, maïs, seigle, quinoa, avoine : disponibles sous forme de farines, pâtes, flocons ou graines, elles sont faciles à cuisiner tout en contribuant à une alimentation saine et équilibrée.

Chaque pays adapte sa culture de céréales à son climat et à ses sols. Dans le monde, quelles sont les céréales les plus produites ? « Avec 770 millions de tonnes de blé en 2018, le blé occupe la 2ème place, après le maïs qui est la plus produite avec 1 milliard de tonnes », explique Patricio Méndez del Villar, chercheur au Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD). Viennent ensuite après le maïs et le blé :

  • le riz avec 750 millions de tonnes,
  • le soja avec 340 millions de tonnes.

Dans les échanges internationaux, le blé est cependant la céréale la plus exportée.

L’Afrique du Nord, le Moyen Orient et le Proche Orient constituent le bassin de consommation de blé le plus important au monde. Avec plus de 150 kg de blé consommés par habitant et par an, cela représente en moyenne 2 fois plus que les Européens et 3 fois plus que la moyenne mondiale. La France exporte d’ailleurs environ 7 millions de tonnes de blé chaque année dans cette zone.

Les animaux d’élevage consomment eux aussi des céréales, notamment du maïs, du blé et de l’orge. Ingrédient clé des rations, les céréales contribuent ainsi à la qualité nutritionnelle des œufs, du lait et de la viande. 1 hectare de céréales permet de produire 4,5 tonnes de viande en fournissant 13 tonnes d’aliments pour animaux (source).

infographie

Répondre aux défis de l’humanité

Nous serons près de  10 milliards d’humains sur la planète en 2050. La demande alimentaire devrait augmenter de 50 % dans le monde, et de 100 % pour les continents africain et asiatique. Les céréales vont jouer un rôle important pour nourrir l’humanité de façon saine et équilibrée.

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), près de 11% de la population mondiale est aujourd’hui en sous-alimentation en raison de plusieurs facteurs :

  • production et rendement agricole insuffisants dans plusieurs parties du monde,
  • inégale répartition des ressources alimentaires entre les individus,
  • guerres et conflits civils,
  • augmentation de la part de l’alimentation d’origine animale,

(en savoir plus).

Une hausse de la production mondiale de céréales pourrait réduire la sous-nutrition car, pouvant être consommées à tous les repas, elles apportent l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme à travers des sucres lents (amidon) et des protéines végétales. L’accroissement de l’offre mondiale en céréales passera principalement par une augmentation des rendements, qui varient cependant fortement d’un continent à un autre. Spécialiste du marché mondial du riz, Patricio Méndez del Villar explique par exemple que « l’Afrique doit importer 40 % de sa consommation annuelle de riz. Ce déficit est dû à des problèmes d’infrastructures, d’organisation et de structuration de la filière ». « Seul le Mali a réussi à atteindre l’autosuffisance avec 90 % du riz consommé produit localement », ajoute-t-il. En plus de réduire la sous-nutrition, manger plus de céréales permettra aussi de répondre au défi climatique (en savoir plus).

Produire plus, produire mieux : l’engagement des céréaliers français

Premier pays producteur de céréales de l’Union européenne, la France, à travers l’ensemble de ses céréaliers, se fixe pour objectif de nourrir plus d’humains avec des céréales de qualité. La filière dispose en effet de cinq atouts :

  • la qualité de ses céréales,
  • un climat plutôt stable,
  • le professionnalisme des céréaliers toujours à la recherche d’innovations,
  • des moyens logistiques importants,
  • une relation de confiance avec ses partenaires à l’export.

Grâce à eux, la France produit chaque année en moyenne l’équivalent de 70 millions de tonnes de céréales, principalement du blé tendre, du maïs et de l’orge, qui sont en grande partie destinées à la consommation nationale mais aussi vendues à l’international. 30 millions de tonnes de céréales sont exportées sous forme de grains vers l’Union Européenne et le reste du monde, pour une valeur de 6,4 milliards d’euros. Cela représente en valeur, la vente de 70 Airbus A320 (en savoir plus) !

Conjuguant quantité et qualité dans leur production, les céréaliers français s’engagent à proposer une alimentation saine et équilibrée destinée aux assiettes du monde entier.

L’agriculture française a par ailleurs été désignée comme agriculture la plus durable au monde par l’indice de la durabilité de la nourriture qui passe chaque année au crible 34 pays dans le monde autour de 3 grands piliers : pratiques agricoles, perte et gaspillage alimentaires et défis nutritionnels (retrouvez les grands enseignements de l’étude).

Durant la crise sanitaire du Covid-19 mais aussi tout au long de l’année, l’agriculture française continue à nourrir les Français en toute autonomie alimentaire grâce à sa diversité, sa qualité et sa mobilisation (en savoir plus).

Le B.a.-BA

  • Base de l’alimentation humaine et animale, les céréales participent au bon fonctionnement de l’organisme et peuvent répondre au défi de la sous-alimentation.
  • Tous les pays et continents ne sont pas égaux face au potentiel de culture des céréales. Disposant de nombreux atouts, la France vend environ la moitié de sa production de céréales à des pays qui ne produisent pas suffisamment pour nourrir leurs habitants. Elle exporte, en valeur, chaque année l’équivalent de 70 Airbus A320 par an !
  • Face à un accroissement de la population mondiale, les céréales occuperont plus que jamais une place centrale dans les assiettes des humains.
  • Les céréales françaises sont reconnues dans le monde entier pour leurs qualités.
image

Sur le même sujet